A.S.A.M. Guilvinec-Tréffiagat

Caritativement vôtre

Le mot de la présidente

 

Chers Visiteurs,

Le souci de développement et de professionnalisation de notre fédération se concrétisent petit à petit et nous poursuivons nos efforts pour les pérenniser car nous avons à coeur d’être en phase avec le label IDEAS que nous avons obtenu fin 2014 et qu’il nous faudra conforter en novembre 2018.

La détermination mise à faire reconnaître toute l’importance de la fédération dans les aides apportées aux médecins et à la recherche en cancérologie pédiatrique depuis sa création a été enfin inscrite sur le mur des donateurs de l’Institut Gustave Roussy dans la catégorie “Diamant”. Nous figurons aussi comme “association partenaire” sur les sites “internet” de l’ Institut Curie et des nombreux C.H.U dont nous aidons les chercheurs.

Grâce à vous tous, ce sont 130 projets de recherche qui ont été financés entre 2006 et fin 2016 pour un montant de 7 000 000 d’euros. Soyez en vivement remerciés. A ces montants, il faut aussi ajouter l’aide substantielle apportée dès 1998 au budget de fonctionnement de la S.F.C.E : cette aide représente actuellement près de 200 000 € par an et correspond principalement à des salaires: médecin coordinateur scientifique et divers A.R.C Bio.

Nous nous devons d’assurer ces besoins importants pour répondre à l’attente de nos jeunes patients qui comptent sur nous. Pour ce faire, des évènements sportifs ou culturels liés à nos parrains et marraines nous ont permis de rencontrer des entreprises, des financiers et des décideurs qui tous ont été sensibles tant à la cause défendue qu’à notre mobilisation et avec lesquels nous avons noués des partenariats. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre gratitude et de nos remerciements reconnaissants.

Toutes les  bonnes volontés sont les bienvenues pour mener le plus rapidement à bien ce redoutable combat. 

Il n’y a pas de prévention imaginable contre le cancer des enfants, aussi je vous en prie, laissez parler votre coeur devant ces enfants si injustement frappés et rejoignez-nous pour lutter à leur côté.

D’avance et en leurs noms, je vous en remercie chaleureusement, 

Sincèrement vôtre,


 

 

Jean-Hervé LE GUELLEC

Président de Enfants Cancers Santé pour la région Bretagne

43 rue de Kerivoal               29000 QUIMPER

02 98 95 58 94

mail : ecsante.bretagne@gmail.com    

L’Association ”En Hommage à Erwan” a vu le jour le 2 juin 2009.

Notre fils de 15 ans, Erwan, est décédé des suites d’un malaise cardiaque survenu le 27 février 2009, alors qu’il jouait au football dans le cadre d’un cours de sport dispensé par le lycée professionnel de Plouhinec (29), lycée où il était interne.

Cette association (qui porte son nom) demande qu’une loi soit enfin votée pour que les DAE (Défibrillateurs Automatisés Externes) soient installés dans tous les lycées, collèges, écoles et lieux publics.

Il est important de rappeler que nous avons 4 MINUTES pour intervenir en cas de fibrillation cardiaque. Après, les chances de survie diminuent de 10 % À CHAQUE MINUTE !

Différents courriers ont été envoyés aux ministres Luc Chatel, Roselyne Bachelot, François Fillon, Rama Yade et Monsieur Nicolas Sarkozy.

Depuis plusieurs années l’assemblée nationale débat de cette loi, mais depuis la dernière proposition -enregistrée à la présidence de l’assemblée nationale le 3 février 2009 (n° 1425 )- rien n’a été voté ! Erwan est décédé le 27 du même mois.

A Seattle (États-Unis), et dans les pays anglo-saxons, ils sauvent jusqu’à 40 à 50 % des personnes ayant un malaise cardiaque grâce à la généralisation des DAE. En France : 7% !

http://defibrillateurenfrance.humanis.com/

Des chiffres qui font peur : + de 50 000 à 60 000 décès par an extra-hospitaliers ! Ne sont pas inclus dans ces statistiques les accidents de voiture provoqués par les malaises d’origine cardiaque.

Il est nécessaire de sensibiliser chaque citoyen, mais aussi les intervenants du milieu scolaire et périscolaire, les collectivités locales et leurs représentants, et en premier lieu les instances de l’État, sur le manque de formation des Français aux gestes de premiers secours. Aujourd’hui encore, seulement 15 % des Français sont formés au PSC1.

En ce qui concerne les enseignants, seuls ceux qui entrent désormais à l’Institut Universitaire de  Formation des Maîtres ( IUFM ) ont obligation de suivre cette formation, la formation des autres enseignants reposant exclusivement sur la base du volontariat, et cela nous parait inconcevable. Ayant la responsabilité d’enfants toute une journée, cette formation devrait être obligatoire avec une remise à niveau tous les ans.

Nous sommes également choqués de voir que la formation au PSC1, qui est obligatoire pour les élèves de troisième, n’est pas toujours dispensée dans les établissements scolaires, surtout dans le public. Par exemple, le collège de Pont-L’Abbé ( 29 ) n’a pu former qu’une classe sur sept ! La formation n’est d’ailleurs pas assurée dans tous les collèges.

La formation aux Premiers Secours devrait faire partie du cursus scolaire, au même titre que les mathématiques et le français, ainsi nous aurions une chance de pouvoir égaler nos voisins de l’Union Européenne, et d’avoir une future génération formée aux gestes de premiers secours, ce qui nous permettrait de rattraper notre retard considérable sur ce sujet.

Erwan n’est pas un cas isolé, plusieurs enfants sont décédés dans des circonstances similaires : Erwan 15 ans, Paul 6 ans, Théau 8 ans, Ludovic 14 ans, Hugo 11 ans, Max 17 ans et tant d’autres. Je ne peux pas tous les citer, il y en a beaucoup. Nos enfants auraient pu être sauvés si cette loi avait vu le jour. Ceci ne fait pas la une des médias et pourtant, hélas, c’est une réalité.

Combien de décès d’enfants et de vies brisées faudra t-il encore pour que l’État fasse enfin voter cette loi ?

N’oublions pas une dernière chose : le premier maillon de la chaîne des secours est le premier témoin, c’est à dire le citoyen  !

Nous ne pourrons pas faire notre deuil tant que cette loi ne sera pas votée. Nous irons jusqu’au bout et nous ne lâcherons pas !

Nous ne pourrons d’ailleurs jamais faire ce deuil, car il est impossible de faire le deuil de son enfant. A ce sujet, nous serons également présents pour tous les parents qui comme nous ont perdu un enfant dans des circonstances tragiques.

Il n’y aura aucune discrimination sur le sujet ou la personne, nous savons trop bien ce que l’on peut ressentir : la douleur et les angoisses indescriptibles que ceux qui ne le vivent pas ne peuvent comprendre.

Inutile de s’isoler, nous sommes là si vous avez besoin d’être écoutés et avoir un peu de réconfort.

Nous avons mis en place un forum pour ceux qui préfèrent écrire, car il n’est pas toujours facile de s’exprimer.

Un numéro de téléphone est à votre disposition : 06.63.41.29.92.

NE RESTEZ PAS SEUL !

  Merci à vous,

Cordialement,

5 Rue Tachen ar Choat  –  29740 PLOBANNALEC

Tél : 02.98.82.21.58 ou 06.63.41.29.92

Mail : daniel.primot@orange.fr

 

Inscriptions Formations

(voir photos ci-dessous dues à l’association)

Vous pouvez vous inscrire pour les formations Premiers Secours Civiques 1

Formation PSC1  prévue à partir de l’âge de 12 ans (Finistère Sud)

                               *  26 aout 2017inscriptions en cours )

contact : Corinne PRIMOT

02.98.82.21.58 ou 06.63.41.29.92

Mail :  daniel.primot@orange.fr 

Site web : http://enhommageaerwan.e-monsite.com/